Un membre de la BCE ouvert à l'unification des dettes européennes à terme

Reuters

— 

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, se dit très ouvert à l'idée d'une unification des dettes souveraines des Etats européens à terme, dans un entretien au quotidien Le Monde publié jeudi. Christian Noyer, qui est également membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, estime que pour résoudre la crise actuelle en zone euro, "il faut que la volonté d'autonomie s'efface devant la construction européenne". Christian Noyer s'exprime alors que s'ouvre ce jeudi un conseil européen à l'issue duquel une clarification de la vision politique pour l'Europe est attendue.

"Je suis personnellement très ouvert à l'idée d'avoir une unification de la dette à terme, mais ce processus demande du temps et n'est pas nécessairement la première pierre d'une union fédérale", déclare-t-il à propos de la mutualisation des dettes, une des principales pommes de discorde entre dirigeants européens. Selon lui, une union bancaire européenne permettra une transmission homogène de la politique monétaire et renforcera le secteur bancaire. Concernant les banques françaises, il faut "trouver un bon système pour séparer les activités utiles à l'économie des activités spéculatives", explique-t-il. Interrogé sur la situation de Dexia, il estime qu'il faut que la Commission européenne se prononce très rapidement et que la nouvelle banque des collectivités adossée à a la Banque postale et à la Caisse des dépôts démarre son activité très vite.