Allemagne: Le marché du travail a perdu en dynamisme en juin

ECONOMIE Selon l'Agence fédérale pour l'emploi...

© 2012 AFP

— 

Le marché du travail allemand a "donné des signes d'une évolution plus faible" en juin, a annoncé jeudi l'Agence fédérale pour l'emploi en annonçant des chiffres contrastés.
Le marché du travail allemand a "donné des signes d'une évolution plus faible" en juin, a annoncé jeudi l'Agence fédérale pour l'emploi en annonçant des chiffres contrastés. — Odd Andersen afp.com

Le marché du travail allemand a "donné des signes d'une évolution plus faible" en juin, a annoncé jeudi l'Agence fédérale pour l'emploi en annonçant des chiffres contrastés.

Le taux de chômage brut, qui décline depuis des mois en Allemagne, a atteint 6,6% en juin contre 6,7% en mai, selon un communiqué.

En données corrigées des variations saisonnières, plus suivies des économistes, le nombre de sans-emploi a au contraire grimpé de 7.000 sur un mois.

Par ailleurs, cette fois en données brutes, "dans trois Etats régionaux le nombre de chômeurs dépasse désormais celui de juin 2011", selon l'Agence.

Sur l'ensemble du territoire, le nombre de chômeurs en juin 2012 reste bien inférieur à celui de juin 2011 (-84.000) "mais cet écart fond de mois en mois", a-t-elle reconnu.

Elle note aussi que "la demande de main d'oeuvre a diminué".

"Avec un niveau d'emploi et d'heures travaillées proche des records, le marché du travail devrait rester un, si ce n'est +le+ principal moteur de la demande intérieure allemande. Mais cet impact positif devrait s'affaiblir d'ici la fin de l'année", relève Carsten Brzeski, économiste chez ING.

"Une fin du miracle de l'emploi allemand rendrait plus difficile tout rééquilibrage au sein de l'Europe", en mettant fin au mouvement de hausse des salaires amorcé en Allemagne, prévient-il.

Constantin Wirschke, de Natixis, s'attend toutefois à ce que le marché du travail allemand, sans être "dynamique au troisième et quatrième trimestre", reste "robuste sur l'ensemble de l'année".