PSA: La direction annonce un CCE extraordinaire dans les tout prochains jours

© 2012 AFP

— 

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin a annoncé jeudi la tenue d'un comité central extraordinaire "dans les tout prochains jours", ont indiqué des sources syndicales, alors que l'inquiétude plane sur l'avenir du site d'Aulnay-sous-Bois.
Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin a annoncé jeudi la tenue d'un comité central extraordinaire "dans les tout prochains jours", ont indiqué des sources syndicales, alors que l'inquiétude plane sur l'avenir du site d'Aulnay-sous-Bois. — Thomas Samson afp.com

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin a annoncé jeudi la tenue d'un comité central extraordinaire "dans les tout prochains jours", ont indiqué des sources syndicales, alors que l'inquiétude plane sur l'avenir du site d'Aulnay-sous-Bois.

Le numéro un du constructeur automobile français a fait cette annonce lors d'un comité de groupe qui se tenait jeudi au siège à Paris, ont précisé ces sources.

M. Varin a aussi averti que les mesures d'économies déjà prises pour redresser la situation financière du groupe ne seront pas suffisantes et que "des mesures complémentaires seront nécessaires", selon un syndicaliste.

Le premier constructeur automobile français a déjà lancé un programme d'économies qu'il a durci à plusieurs reprises. Après avoir lancé en 2009 un "plan de performance" qui doit lui permettre d'épargner 3,7 milliards d'euros en tout, il avait présenté en octobre dernier un paquet supplémentaire de 800 millions d'économies pour 2012 qui se sont traduites par des suppressions de postes.

A présent, PSA veut atteindre un milliard d'euros d'économies. Il va aussi vendre des actifs et ouvrir le capital du transporteur Gefco, qu'il contrôle pour l'instant complètement, pour 1,5 milliard d'euros.

L'inquiétude plane aussi concernant l'avenir d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis et d'autres usines en France et en Europe. Plusieurs centaines de salariés sont venus manifester jeudi devant le siège pour défendre leur emploi.