EDF et Gazprom vont coopérer dans la production d'électricité en Europe

ENERGIE Ils prolongent ainsi le partenariat initié avec le gazoduc South Stream...

© 2012 AFP

— 

La compagnie énergétique française EDF et le géant gazier Gazprom ont signé vendredi un accord de coopération dans le domaine de la production d'électricité dans des centrales à gaz en Europe, ont annoncé les deux sociétés dans un communiqué.
La compagnie énergétique française EDF et le géant gazier Gazprom ont signé vendredi un accord de coopération dans le domaine de la production d'électricité dans des centrales à gaz en Europe, ont annoncé les deux sociétés dans un communiqué. — Pierre Verdy afp.com

La compagnie énergétique française EDF et le géant gazier Gazprom ont signé vendredi un accord de coopération dans le domaine de la production d'électricité dans des centrales à gaz en Europe, ont annoncé les deux sociétés dans un communiqué.

L'accord a été signé par le PDG de Gazprom, Alexeï Miller, et celui d'EDF, Henri Proglio, lors du Forum de Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie).

"Le document prévoit la possibilité de construire conjointement ou d'acquérir des centrales électriques à gaz à parts égales", précisent les deux entreprises.

"Il est aussi stipulé dans l'accord que Gazprom sera l'unique fournisseur de gaz des centrales détenues conjointement", ajoutent-elles.

"L'accord entre Gazprom et EDF est le résultat du travail intensif des deux groupes pour élaborer un modèle optimal de coopération dans la production d'électricité", a déclaré M. Miller.

"EDF a l'intention de créer des relations de partenariat durables avec les principaux acteurs du marché énergétique dans le monde entier", a pour sa part dit Henri Proglio, cité en russe dans le communiqué.

EDF et Gazprom sont déjà partenaires, avec l'italien ENI et l'allemand Wintershall, dans le gazoduc South Stream qui doit, à partir de 2015, acheminer du gaz russe vers l'Union européenne en passant sous la Mer Noire, et en évitant ainsi l'Ukraine.

Avant EDF, Gazprom avait tenté de coopérer avec l'allemand RWE dans ce domaine, après l'annonce par Berlin de l'abandon du nucléaire.

Mais les deux groupes ont mis en décembre dernier un terme à leurs négociations entamées quelques mois auparavant pour créer une co-entreprise qui regrouperait les centrales existantes ou à construire en Allemagne, Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, n'ayant pu s'entendre sur une structure de coopération durable.

En juillet 2011, le français GDF Suez avait aussi évoqué une éventuelle coopération avec Gazprom dans ce domaine.

Mots-clés :