Terres rares: La Chine affirme respecter les règles de l'OMC

COMMERCE Leur exportation est l'objet d'un litige sino-occidental s'accompagnant d'une pression accrue sur Pékin...

© 2012 AFP

— 

La Chine a affirmé mercredi respecter les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans ses exportations de terres rares, objet d'un litige sino-occidental s'accompagnant d'une pression accrue sur Pékin.
La Chine a affirmé mercredi respecter les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans ses exportations de terres rares, objet d'un litige sino-occidental s'accompagnant d'une pression accrue sur Pékin. — afp.com

La Chine a affirmé mercredi respecter les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans ses exportations de terres rares, objet d'un litige sino-occidental s'accompagnant d'une pression accrue sur Pékin.

Le commerce par la Chine de ces minerais indispensables à l'industrie s'opère "dans le respect total des règles de l'OMC", a affirmé mercredi Gao Yunhu, directeur-adjoint du département des terres rares au ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information.

Les Etats-Unis, l'Union européenne, le Canada et le Japon poursuivent devant l'OMC la Chine, qu'ils accusent de restreindre ses exportations de terres rares.

"La Chine est prête à coopérer avec les parties concernées pour résoudre ce problème le plus vite possible", a ajouté M. Gao, en assurant que la Chine saurait aussi utiliser les règles de l'OMC pour sa défense.

"La Chine aura recours de façon pragmatique aux règles de l'OMC pour protéger les droits et intérêts légitimes du pays", a-t-il dit.

En 2011, le gouvernement chinois avait accordé des quotas d'exportation de 30.200 tonnes, mais seulement 18.600 tonnes ont été exportées, selon le vice-ministre de l'Industrie et des technologies de l'information Su Bo.

Les puissances industrielles affirment que l'industrie chinoise du secteur des terres rares cherche à profiter de sa position de quasi-monopole.

La Chine extrait à elle seule plus de 95% des terres rares de la planète. Il s'agit d'un groupe de 17 minéraux possédant des propriétés chimiques et électromagnétiques proches, servant à fabriquer entre autres ordinateurs, écrans, matériel audio, caméras et appareils photo, pièces automobiles, ampoules ou piles.

Les partenaires commerciaux de la Chine l'ont précisément accusée de chercher à faire monter les prix et de forcer les entreprises étrangères du secteur à se relocaliser en Chine pour gagner un accès aux terres rares.