Forgeard remplacé par Gallois

©2006 20 minutes

— 

L'heure du grand chamboulement est arrivée pour EADS, en proie à une crise industrielle et de management depuis quinze jours. Le groupe aérospatial européen a annoncé hier un profond remaniement de sa direction, provoquant un jeu de chaises musicales dans les entreprises publiques de transports. Explications.

Forgeard limogé Le co-président Noël Forgeard sera remplacé par le président de la SNCF, Louis Gallois. C'était la décision la plus attendue depuis qu'ont été rendus publics des retards de livraison de l'avion géant A380, faisant plonger le titre EADS de 26 % en Bourse le 14 juin. Une crise aggravée par la révélation que Forgeard avait vendu ses actions trois mois plus tôt.

EADS reste franco-allemand Les actionnaires industriels allemand DaimlerChrysler et français Lagardère n'ont pas remis en cause la structure bicéphale d'EADS. L'allemand Tom Enders reste co-président au côté de Louis Gallois.

Airbus réorganisé Le président allemand de la filiale Airbus, Gustav Humbert, sera remplacé par Christian Streiff, un ancien de Saint-Gobain. Les liens vont être resserrés avec la maison-mère.

La SNCF change de chef La présidente de la RATP Anne-Marie Idrac succédera à Louis Gallois à la tête de la SNCF. Elle sera remplacée à la RATP par Pierre Mongin, directeur de cabinet du Premier ministre, Dominique de Villepin.

A. B. (avec AFP)