Plan d'aide à l'Irlande: Rumeurs d'allongement des prêts, Bruxelles dément

EUROPE Bruxelles a démenti....

© 2012 AFP

— 

L'Irlande pourrait obtenir un assouplissement de son plan de sauvetage international, avec un allongement de la durée moyenne de remboursement des prêts accordés par l'UE, affirmait lundi la radio-télévision irlandaise RTE, dont les informations sont toutefois démenties à Bruxelles.
L'Irlande pourrait obtenir un assouplissement de son plan de sauvetage international, avec un allongement de la durée moyenne de remboursement des prêts accordés par l'UE, affirmait lundi la radio-télévision irlandaise RTE, dont les informations sont toutefois démenties à Bruxelles. — Mandel Ngan afp.com

L'Irlande pourrait obtenir un assouplissement de son plan de sauvetage international, avec un allongement de la durée moyenne de remboursement des prêts accordés par l'UE, affirmait lundi la radio-télévision irlandaise RTE, dont les informations sont toutefois démenties à Bruxelles.

D'après la radio-télévision publique irlandaise, citant des sources officieuses, l'objectif serait de faciliter le retour du pays sur les marchés financiers, prévu normalement en 2013.

La "troïka" qui réunit l'Union européenne (UE), la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI), et qui vérifie régulièrement l'état d'avancement du plan de sauvetage du pays, envisagerait d'ajuster les conditions de remboursement des prêts.

"Cela verrait le pays rembourser les prêts de l'UE sur 30 ans en moyenne, au lieu de 15 ans actuellement", selon la RTE.

"Les informations selon lesquelles la troïka envisage des changements dans le programme de remboursement des prêts pour l'Irlande ne sont pas vraies", a toutefois assuré Simon O'Connor, porte-parole du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, dans un message sur le site de microblogs Twitter.

D'après la RTE, la troïka n'aurait pas encore abordé la question avec le gouvernement irlandais.

Mais des sources gouvernementales européennes avaient indiqué il y a une dizaine de jours que l'Irlande allait demander de se voir accorder rétroactivement le même traitement que l'Espagne. Celle-ci vient d'obtenir de la zone euro un plan d'aide pour ses banques sans plan d'austérité en contrepartie. Cela pourrait être discuté lors de la prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro, jeudi à Luxembourg.

Faisant référence à "des informations de presse sur l'Irlande", un porte-parole du FMI a indiqué lundi à Washington que son organisation n'avait "rien à ajouter à ce qui se trouve dans [son sixième rapport d'étape sur l'aide à ce pays] publié vendredi".

Ce document, rendu public deux jours après le déblocage de la septième tranche (1,4 milliard d'euros) de l'assistance promise par le Fonds à Dublin, salue les réformes mises en place par l'Irlande mais s'inquiète du niveau élevé du chômage et des perspectives économiques moroses du pays.

"Comme l'indique clairement ce rapport, à chaque examen (précédent le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide, NDLR), le programme est revu et actualisé afin d'atteindre au mieux les objectifs de reprise économique et d'accès du pays aux marchés", a ajouté le porte-parole du Fonds.

L'Irlande, dont les banques avaient été durement frappées par la crise financière, avait dû demander fin 2010 une aide à ses partenaires européens et au FMI. Le plan de sauvetage prévoyait 85 milliards d'euros d'aides sur trois ans, assorties de conditions draconiennes.