La Grèce lève 1,625 milliard d'eurosavec un taux en légère hausse

© 2012 AFP

— 

L'indice de la Bourse d'Athènes (Athex) chutait de 5,88% lundi après-midi, entraîné par la dégringolade des valeurs bancaires, les investisseurs s'inquiétant du retard pris par leur recapitalisation, objet de négociations entre le gouvernement et la troïka des créanciers du pays.
L'indice de la Bourse d'Athènes (Athex) chutait de 5,88% lundi après-midi, entraîné par la dégringolade des valeurs bancaires, les investisseurs s'inquiétant du retard pris par leur recapitalisation, objet de négociations entre le gouvernement et la troïka des créanciers du pays. — Louisa Gouliamaki afp.com

La Grèce a levé mardi 1,625 milliard d'euros en bons du Trésor à six mois, à un taux d'intérêt de 4,73%, en légère hausse par rapport à la dernière émission similaire (4,69%), à cinq jours d'élections cruciales, a annoncé l'agence grecque de gestion de la dette publique (PDMA).

Le taux du précédent emprunt similaire, le 8 mai - le premier après le scrutin du 6 mai qui a plongé le pays dans l'impasse politique, le contraignant à retourner aux urnes dimanche prochain -, était déjà ressorti en hausse par rapport à celui d'avril (4,55%).

L'émission de mardi, portant au départ sur 1,250 milliard d'euros a été sursouscrite un peu plus de deux fois, avec une offre de 2,669 milliards, contre un taux de sursouscription qui s'établissait jusque là autour de trois.

La Grèce avait également dû payer plus cher le 15 mai dernier pour lever 1,3 milliard d'euros en bons du Trésor à trois mois, à un taux de 4,34%, contre 4,20% pour la précédente émission similaire.

Privée d'accès aux marchés pour son financement à moyen et à long terme depuis 2010, lors du début de la crise de la dette, la Grèce votera dimanche sous la menace d'un lâchage financier, voire d'une éviction de l'euro, brandie par ses bailleurs de fonds de l'UE et du FMI si le pays devait renier les engagements à assainir ses comptes en échange du déblocage d'un total de 240 mds d'euros de prêts jusqu'en 2015.