Création de 18.300 emplois salariés au 1er trimestre en France

STATISTIQUE L'emploi confirme sa stabilisation au premier trimestre selon l'Insee...

© 2012 AFP

— 

Les secteurs principalement marchands ont créé 18.300 emplois au 1er trimestre 2012 (+0,1% par rapport au trimestre précédent) après en avoir détruit 8.100 au 4e trimestre 2011, selon des chiffres révisés de l'Insee publiés mardi.
Les secteurs principalement marchands ont créé 18.300 emplois au 1er trimestre 2012 (+0,1% par rapport au trimestre précédent) après en avoir détruit 8.100 au 4e trimestre 2011, selon des chiffres révisés de l'Insee publiés mardi. — Alain Jocard afp.com

Les secteurs principalement marchands ont créé 18.300 emplois au 1er trimestre 2012 (+0,1% par rapport au trimestre précédent) après en avoir détruit 8.100 au 4e trimestre 2011, selon des chiffres révisés de l'Insee publiés mardi.

Chiffres moins pessimistes

La stabilisation du solde des emplois annoncée mi-mai par l'Insee est confirmée. L'Insee, qui avait annoncé 10.200 créations d'emplois au premier trimestre dans son estimation provisoire, relèvent même ses chiffres.

Pour les deux trimestres précédents, destructeurs d'emploi, elle produit des chiffres moins pessimistes: 28.200 destructions au lieu des 31.500 initialement annoncées au troisième trimestre 2011 et pour le quatrième trimestre, 8.100 pertes au lieu de 22.600 postes en moins.

Sur un an, l'emploi salarié a été créateur net de 31.000 postes, soit une hausse de 0,2%, avec 16,1 millions d'emplois totalisés dans les secteurs marchands (hors agriculture).

Redressement dans le bâtiment

Après une forte hémorragie aux deux trimestres précédents (-13.000 et -22.000 aux troisième et quatrième trimestres 2011), les destructions dans l'intérim se stabilisent au premier trimestre 2012 avec 700 emplois détruits (-0,1%).

Le secteur tertiaire (hors intérim) et la construction progressent tous deux ce trimestre.

Après trois trimestres de pertes, l'emploi dans la construction se redresse, avec un solde positif de 5.800 postes (soit +0,4% sur le trimestre).

Le tertiaire (hors intérim), qui compte pour les deux-tiers des emplois en France, crée quasiment autant d'emplois au premier trimestre qu'au trimestre précédent (+19.500 après +19.400), confirmant sa bonne résistance.

Dans l'industrie en revanche, les pertes d'emploi se poursuivent ce trimestre, en recul de 6.200 postes après 4.300 destructions au dernier trimestre 2011.

Pas d'évolution de la statistique du chômage

Ces chiffres de l'Insee, désormais confirmés, ne font pas évoluer pour autant les statistiques du chômage. Au premier trimestre, le taux de chômage s'élevait à 9,6% de la population active en France métropolitaine (10% DOM compris), selon l'Insee.

Ils sont également en rupture avec la tendance enregistrée depuis la mi-2011 et les prévisions pessimistes de croissance.

Alors que l'Insee tablait sur 0,2% de croissance au deuxième trimestre, la Banque de France a révisé à la baisse ses prévisions début juin, prévoyant désormais un recul du produit intérieur brut (PIB) de 0,1% au printemps.