Banque: Les activités de dépôt et de trading bientôt séparées?

FINANCE Pour le bien des clients comme celui des actionnaires, les activités de dépôt et de trading pourraient être séparées au sein des banques, selon une note d'un cabinet indépendant soutenant le projet de François Hollande...

Bertrand de Volontat

— 

Un trader devant son ordinateur à la bourse de Paris.
Un trader devant son ordinateur à la bourse de Paris. — FRANCOIS MORI / AP / SIPA

Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles et retirer vos économies de sous le matelas, les traders n'y toucheront plus. C'est du moins ce que propose Alphavalue, cabinet indépendant, qui se positionne en faveur d'un retour au Glass-Steagall Act de 1933.

Cet acte instauré après la crise de 1929 imposait une séparation totale des activités de banque de détail et commercial d'un côté et de banque d'investissement de l'autre. Il avait disparu dans les années 1990, entraînant, la dérégulation aidant, les heures noires que connaît la finance depuis quatre ans. 

Combler le manque à gagner des actionnaires, protéger les déposants

Autrement dit, avec cette réhabilitation proposée pendant sa campagne par le nouveau président de la République, l'argent des clients ne se promènerait plus entre les mains des traders. 

En France, le manque a gagner pour les actionnaires a été de 164 milliards d'euros au niveau des seules banques françaises en chute de capitalisation boursière et recapitalisations. Les actionnaires pourraient, avec cette séparation, choisir d'investir soit sur le détail soit sur l'investissement.

Selon le rapport, seuls les traders et dirigeants (soit 2% des salariés des banques) seraient perdants dans cette opération, qui ne nuirait en rien à l'investissement des banques. En France, ces dernières sont contre cet acte, et davantage en faveur de la règle Volcker, issue du Dodd–Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act, qui limiterait les investissements spéculatifs sans séparer les activités bancaires. Un compromis qui ne fait pas non plus l'unanimité.