La porte des marchés fermée à l'Espagne, selon le ministre du Trésor

Reuters

— 

Le ministre espagnol du Trésor Cristobal Montoro a déclaré mardi que le niveau actuel des coûts de financement que l'Espagne doit supporter lui fermait de fait la porte des marchés financiers.

Madrid jaugera jeudi l'appétit des investisseurs pour le papier souverain espagnol avec une émission d'obligations à moyen et long terme pour un total prévu entre un milliard et deux milliards d'euros.

Prime de risque

«La prime de risque signifie que l'Espagne n'a pas d'accès au marché», a dit Cristobal Montoro sur la radio Onda Cero.

Il a également déclaré que ni la France ni l'Allemagne n'avaient incité l'Espagne à solliciter une aide internationale.