Les Bourses européennes rebondissent, sauf Francfort

Avec Reuters

— 

Les Bourses européennes ont rebondi lundi à l'exception de Francfort, portées par des attentes de nouvelles mesures d'assouplissement des banques centrales. 

Frankfort pénalisée par l'inquiétude relative à la croissance mondiale

Paris a clôturé en hausse de 0,14% à 2.954,49 points, ayant rebondi en séance sur son niveau de soutien à 2.920-2.940 points, dans un volume de transactions limité (2,38 milliards d'euros) en ce jour de fermeture de la Bourse de Londres pour le jubilée de la Reine. 

La Bourse de Francfort, qui a surperformé l'Europe depuis le début de l'année, a perdu 1,19%, pénalisée par les inquiétudes concernant la croissance mondiale. Milan a gagné 1,19% et Madrid 2,88%, soutenues par le rebond des valeurs bancaires malgré l'inquiétude persistante concernant la situation en Espagne et en Grèce. 

«On assiste à un courant d'achats à bon compte sur les financières, soutenues par des spéculations d'une intervention des banques centrales et alors que les taux longs sont très bas», note Frédéric Rozier, chez Meeschaert Gestion privée, qui estime que ce rebond n'ira pas plus loin que 3.000 points pour le CAC 40. 

Les bancaires ont mené le rebond après avoir été les premières à faire les frais de la crise de la zone euro, l'indice Stoxx des banques (+0,96%) ayant fini en tête des hausses sectorielles en Europe. Le rendement du Bund allemand à 10 ans est resté très bas à 1,22%.