Arcelor accepte la main de Mittal

©2006 20 minutes

— 

Le leader mondial de l'acier Mittal Steel a remporté le bras de fer qui l'opposait à son rival Arcelor depuis janvier. Le conseil d'administration du sidérurgiste européen, réuni à Luxembourg, a accepté hier soir une offre de fusion améliorée, a annoncé Mittal. Selon une source proche du dossier, elle atteindrait 40,37 e par action, contre 37,74 e précédemment. Une conférence de presse conjointe est prévue aujourd'hui à Luxembourg. En retournant sa veste, Arcelor laisse tomber Severstal, le groupe russe qu'il est lui-même allé chercher en mai pour combattre Mittal. Ces derniers jours, son patron, le milliardaire Alexeï Mordachov avait pourtant accepté le principe d'une participation réduite, pour amadouer les actionnaires d'Arcelor, qui refusaient qu'il prenne le contrôle.

Le nouveau leader mondial pourrait être baptisé « Arcelor-Mittal ». Outre le prix, l'homme d'affaires d'origine indienne Lakshmi Mittal a consenti des sacrifices pour convaincre sa proie. Ainsi, la direction du nouveau géant serait dominée par l'européen. Guy Dollé pourrait rester le patron, avec son bras droit Joseph Kinsch à la tête du conseil d'administration. Enfin, Arcelor-Mittal continuera de faire de l'acier haut de gamme, ce qui signifie que Mittal devra faire le tri dans ses usines.

Angeline Benoit (avec AFP)