Schneider et Bouygues créent une co-entreprise dans les bureaux «verts»

Reuters

— 

Schneider Electric et Bouygues ont annoncé mardi la création d'une coentreprise spécialisée dans la conception et la mise en oeuvre de contrats de performance énergétique pour les immeubles de bureaux en France.

Une JV baptisée Aveltys

Le spécialiste des solutions de gestion de l'électricité et la filiale immobilier du groupe de BTP ont déjà collaboré sur plusieurs projets, notamment le quartier pilote IssyGrid à Issy-Les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, ou le siège de Steria à Meudon, dans le même département, premier grand immeuble de bureaux à énergie positive.

Aveltys, première coentreprise entre les deux groupes, est détenue à 51% par Schneider et à 49% par Bouygues Immobilier.

«Pour la première fois, un seul et même acteur proposera à ses clients des solutions et services pour garantir, à chaque instant de la vie du bâtiment et en particulier dès sa conception, une performance énergétique intégrée», a expliqué Eric Mazoyer, directeur général délégué de Bouygues Immobilier, cité dans le communiqué.

Vers le bâtiment à énergie positive

Le Grenelle de l'Environnement, voté en 2009 et complété en 2010 par la loi Grenelle 2 qui décline secteur par secteur 268 engagements de développement durable, impose la réalisation de travaux d'amélioration de la performance énergétique dans les immeubles de bureaux publics et privés avant la fin 2020.

L'objectif affiché à cet horizon dans la construction neuve est le bâtiment à énergie positive, qui produit plus d'électricité qu'il n'en consomme, après un passage progressif par la norme basse consommation BBC qui implique de réduire de moitié environ les dépenses d'énergie des constructions.