L'Allemagne ne changera pas d'avis sur les euro-obligations

Reuters

— 

L'Allemagne ne pense pas que l'émission d'obligations communes à la zone euro soit une solution à la crise de la dette et ne changera pas d'avis à ce sujet en dépit des appels de la France et d'autres pays, a déclaré mardi un responsable allemand.

Pas d'assouplissement des objectifs de déficits

«Il s'agit d'une conviction ancrée qui ne changera pas en juin», a poursuivi ce responsable qui s'exprimait lors d'un point de presse à la veille d'un sommet européen informel.

Il a ajouté qu'il ne voyait pas la nécessité ni de discuter d'un assouplissement des objectifs de déficits pour des pays en difficulté comme la Grèce ou l'Espagne ni de réfléchir à de nouvelles manières de recapitaliser les banques affaiblies.

Vers un bras de fer franco-allemand?

Un sommet européen informel est prévu ce mercredi, au cours duquel François Hollande devrait défendre l'idée «d'euro-obligations», à laquelle l'Allemagne est toujours opposée.

En marge du sommet de l'Otan à Chicago, le président français a déclaré lundi aborder sans esprit de «conflit» le Conseil européen de mercredi soir à Bruxelles, où il souhaite que «tout soit mis sur la table».