Fonderie du Poitou: Accord sur une prime de départ (syndicats)

Avec agences

— 

Les salariés de la Fonderie du Poitou Aluminium d'Ingrandes, sa direction provisoire et les mandataires judiciaires sont parvenus mercredi à un accord concernant le montant de la prime supra légale qui sera remise aux candidats à un départ volontaire, a annoncé l'intersyndicale.

Les salariés, qui contestaient le montant initialement proposé de 13.000 euros et avaient de ce fait débrayé vendredi, ont obtenu que ce montant soit porté à 30.000 euros brut, précise-t-on de même source dans un communiqué. Ils ont obtenu cette révision à la hausse, après que Renault, le principal client de l'usine, et Montupet, son ancien propriétaire, aient accepté de revoir leurs dernières propositions en ce sens, a-t-on précisé dans ce communiqué.

Chaque salarié se vera en outre allouer un montant de 7.000 euros destiné à couvrir des frais de formation, à encourager la création d'entreprises ou à financer des frais de mobilité.