Union européenne: Barnier et Rehn pour un équilibre entre croissance et discipline budgétaire

EUROPE Les deux commissaires européens se sont exprimés mercredi lors d'un congrès organisé pour célébrer la Fête de l'Europe...

© 2012 AFP

— 

Il faut "trouver un équilibre" entre l'exigence d'une relance de la croissance et celle de la discipline budgétaire, ont estimé mercredi à Florence, les commissaires européens Michel Barnier et Olli Rehn, lors d'un congrès organisé pour célébrer la Fête de l'Europe.
Il faut "trouver un équilibre" entre l'exigence d'une relance de la croissance et celle de la discipline budgétaire, ont estimé mercredi à Florence, les commissaires européens Michel Barnier et Olli Rehn, lors d'un congrès organisé pour célébrer la Fête de l'Europe. — Andreas Solaro afp.com

Il faut «trouver un équilibre» entre l'exigence d'une relance de la croissance et celle de la discipline budgétaire, ont estimé mercredi à Florence, les commissaires européens Michel Barnier et Olli Rehn, lors d'un congrès organisé pour célébrer la Fête de l'Europe.

«La croissance économique et l'emploi dominent l'esprit des Européens»

«L'Europe est à un tournant important: il faut à la fois maintenir le cap en matière de stabilisation économique et renforcer les mesures pour une croissance durable et la création d'emploi», a déclaré Olli Rehn, commissaire aux affaires économiques et vice-président de la Commission européenne, en ouvrant les travaux.

Les élections du week-end dernier en France et en Grèce ont reflété un net malaise de leurs populations face aux mesures d'austérité et aux coupes budgétaires qui leur sont imposées. «La croissance économique et l'emploi dominent l'esprit des Européens», a confirmé Olli Rehn.

Appel pour «une Convention citoyenne»

«Il y a une inquiétude, parfois de la colère, une fracture qui s'est créée entre les élites, les dirigeants et les peuples. Il est très difficile de trouver un bon équilibre entre des mesures crédibles pour les marchés financiers et des mesures» que les peuples peuvent soutenir, a déclaré de son côté le commissaire au marché unique et aux services Michel Barnier, lors d'une interview à l'AFP en marge du colloque.

Michel Barnier a lancé un appel pour «une Convention citoyenne» où les dirigeants économiques, syndicaux et politiques de tous bords écouteraient les opinions des citoyens européens sur leurs aspirations «d'ici à 20 à 30 ans».

Il a toutefois défendu la nécessité pour les pays européens de réduire leurs déficits et endettements. «Ce qu'on appelle l'austérité c'est simplement la bonne gestion, après parfois 30 ans de laxisme de dirigeants politiques de gauche et de droite qui ont dépensé de l'argent qu'ils n'avaient pas», a-t-il relevé.

Il a souligné que «les Allemands ont cette culture de la stabilité budgétaire qui devrait inspirer toutes les autres pays».

Michel Barnier a également insisté sur l'importance de l'axe franco-allemand qui «doit continuer leur dialogue, de plus en plus nécessaire». «L'Allemagene et la France ont une responsabilité particulière, historique» vis-à-vis du reste de l'Europe, a souligné le commissaire européen.