Autolib pourrait être rentable plus vite que prévu, selon Bolloré

Reuters

— 

Autolib, le service francilien d'autopartage de voitures électriques exploité par le groupe Bolloré, pourrait être rentable avant les sept années prévues initialement, a déclaré mercredi l'entrepreneur breton.

La rentabilité avant 2018?

«A 80.000 abonnés, nous sommes à l'équilibre financier et après, ça monte très vite», a déclaré Vincent Bolloré à l'occasion du lancement d'une campagne publicitaire destinée aux salles de cinéma. «Nous avions fixé sept années, nous pensions que ça allait être en 2018, il est possible que ce soit plus tôt.»

Autolib compte actuellement 5.200 abonnés à l'année, ceux que le groupe Bolloré utilise pour sa prévision de rentabilité. En incluant les autres types d'abonnement plus courts, le service atteint actuellement 15.000 abonnés, contre 6.800 fin février, traduisant une accélération du nombre d'utilisateurs depuis le début du printemps.

Selon Vincent Bolloré, Autolib tourne actuellement à 30-40% au-dessus des objectifs.

Le matétriel à l'épreuve de la chaleur estivale

«lI est vraiment trop tôt pour tirer un bilan», a-t-il toutefois précisé. «Et notamment, il faut laisser passer l'été, parce que c'est le moment où tout le matériel électronique chauffe, et moi j'aimerais bien savoir exactement comment cela fonctionne.»

Autolib, dont la grille tarifaire sera simplifiée la semaine prochaine avec l'introduction d'un abonnement familial multi-utilisateurs, vise un total de 30.000 abonnés à la fin de l'année.

Le service, déployé à Paris et dans 46 autres communes de la région parisienne depuis décembre 2011, comptait début mai 1.500 «Blue Car» en circulation, un parc qui devrait monter à 2.000 en septembre prochain. Ces voitures peuvent être chargées dans 500 stations, un nombre qui devrait monter à un millier à la rentrée, soit environ 5.000 bornes de recharge.

L'objectif fixé pour la fin 2013 est d'atteindre 3.000 Blue Car en autopartage.

Commercialisation de la Blue Car à partir de juin

Quant aux Blue Car destinées à la vente aux particuliers, également fabriquées en Italie avec le partenaire Pininfarina, elles seront livrées à partir du mois de juin. Sur 10.000 pré-commandes, 2.000 ont été confirmées.

Ces voitures seront identiques aux Autolib, à deux différences près: les acheteurs pourront opter pour une autre couleur que la livrée grise du service d'autopartage et leur vitesse pourra atteindre 130 kilomètres/heure alors que celle des Blue Car en location est bridée à 110.

Leurs propriétaires pourront les recharger dans les stations Autolib.