Annulations spectaculaires de commandes pour Boeing et Airbus

AÉRONAUTIQUE es deux géants ont enregistré 25 annulations de Dreamliners 787 pour Boeing et sept A350-1000 pour Airbus...

© 2012 AFP

— 

Les deux géants de l'aéronautique ont subi des annulations spectaculaires de commandes en avril, 25 Dreamliners 787 pour Boeing et sept A350-1000 pour Airbus, montrent lundi leurs carnets de commandes
Les deux géants de l'aéronautique ont subi des annulations spectaculaires de commandes en avril, 25 Dreamliners 787 pour Boeing et sept A350-1000 pour Airbus, montrent lundi leurs carnets de commandes — Paul J. Richards afp.com

Les deux géants de l'aéronautique ont subi des annulations spectaculaires de commandes en avril, 25 Dreamliners 787 pour Boeing et sept A350-1000 pour Airbus, montrent lundi leurs carnets de commandes.

Avec 25 annulations contre 19 commandes brutes, le solde des commandes de Dreamliners est négatif cette année, à moins 6. Une porte-parole de Boeing a cependant expliqué lundi que deux clients, China Eastern Airlines et Shanghai Airlines, avaient substitué à 24 commandes de 787 (soit 4,6 milliards de dollars au prix catalogue), 45 commandes de 737-88 (3,8 milliards de dollars).

"Il y a eu également une annulation par un client VIP qui avait passé une seule commande", a précisé la porte-parole, Jennifer Cram.

Pour l'avionneur européen, l'annulation d'une commande de sept A350-1000 par la compagnie Etihad d'Abou Dhabi représente un manque à gagner de 2,2 milliards de dollars au prix catalogue.

Etihad avait déjà renoncé à six autres A350-1000 à la fin de l'année dernière. Sur une commande initiale de 25 de ces long-courriers passée par Etihad en 2008, "il en reste douze", a constaté un porte-parole de l'avionneur qui s'est refusé à tout commentaire.

Aucune réaction n'a pu être obtenue dans l'immédiat de la compagnie émiratie. L'A350-1000, version allongée du nouvel avion à forte teneur en matériaux composites dont Airbus a commencé l'assemblage en avril, est destiné à faire concurrence au 747-300 de Boeing, qui en attendant se vend très bien.

Le premier A350 doit être livré en 2014, le premier modèle de la version allongée n'est pas attendu avant 2017.

Au total, Boeing devance très largement Airbus en termes de commandes depuis le début de l'année. Boeing en avait recueilli 415 au 1er mai, contre 95 pour Airbus au 31 avril.

Le carnet de commandes de Boeing recense pour l'instant 854 long courrier 787 pour 57 clients, a précisé la porte-parole de l'avionneur américain, notant que 11 appareils avaient pour l'instant été livrés.

Les compagnies ayant commandé le 787 depuis le début de l'année comprennent Air Astana, Air New Zealand, Japan Airlines et Transaero Airlines.

Le constructeur américain s'efforce de faire monter en puissance sa production pour rattraper le retard de plus de trois ans pris dans les livraisons de cet appareil, qui comprend une proportion inédite de matériaux composites et a été plombé de problèmes techniques à répétition depuis son lancement.

"Nous avons pour l'instant un rythme de production de 3,5 avions par mois sur le 787 et sommes bien partis pour atteindre le rythme visé de 10 avions par mois d'ici la fin 2013", a conclu la porte-parole de Boeing.