La France lève près de 8 milliards à court terme, les taux restent bas

MARCHES Succès pour le premier emprunt du pays au lendemain de la victoire de François Hollande...

© 2012 AFP

— 

La France a levé avec succès 7,982 milliards d'euros à court terme sur le marché lundi après-midi, pour le premier emprunt du pays au lendemain de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, a annoncé lundi l'Agence France Trésor (AFT).
La France a levé avec succès 7,982 milliards d'euros à court terme sur le marché lundi après-midi, pour le premier emprunt du pays au lendemain de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, a annoncé lundi l'Agence France Trésor (AFT). — Eric Piermont afp.com

La France a levé avec succès 7,982 milliards d'euros à court terme sur le marché lundi après-midi, pour le premier emprunt du pays au lendemain de la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle, a annoncé lundi l'Agence France Trésor (AFT).

Le Trésor, qui voulait lever entre 6,8 et 8 milliards d'euros, a vu les taux d'emprunt reculer sur deux des trois lignes qu'il proposait aux investisseurs.

L'attrait pour les titres français ne s'est pas démenti puisque la demande des investisseurs a été deux à trois fois supérieure à l'offre de l'AFT, chargée de placer la dette de la France sur les marchés.

L'élection de M. Hollande n'a pas changé la donne étant donné qu'elle était largement anticipée sur les marchés, qui continuent de plébisciter la dette du pays comme en témoigne la détente du taux de référence à 10 ans sur le marché obligataire, où s'échange la dette déjà émise.

Dans le détail de l'emprunt de BTF (bons du Trésor à taux fixe et intérêts précomptés) de lundi, sur la ligne à 12 semaines et à échéance le 2 août, la France a levé 3,998 milliards d'euros, au taux de 0,082%, contre 0,088% lors de l'emprunt comparable du 30 avril.

Sur la ligne à 25 semaines et à échéance le 31 octobre, la France a levé 1,792 milliard d'euros, au taux de 0,114%, contre 0,101% le 30 avril.

Sur la ligne à 51 semaines et à échéance le 2 mai 2013, la France a levé 2,192 milliards d'euros, au taux de 0,1744%, contre 0,205% le 30 avril.

Le règlement sur ces trois lignes aura lieu jeudi 10 mai.