Présidentielle: Quelle serait la meilleure personnalité politique pour diriger le ministère de l'Economie?

ECONOMIE «20 Minutes» a demandé l'avis de plusieurs experts...

Mathieu Bruckmüller

— 

Michel Sapin dans le studio de «20Minutes», le 2 mai 2012
Michel Sapin dans le studio de «20Minutes», le 2 mai 2012 — DR/20Minutes

Martine Aubry, Michel Sapin, Laurent Fabius, entre autres, sont les noms qui reviennent le plus souvent pour prendre  la tête de Bercy à la place de François Baroin. 20 Minutes a interrogé plusieurs économistes pour connaître leur préférence. Voici le résultat.

Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des Epargnants

Entre Michel sapin et Martine Aubry son cœur balance. Il écarte le choix de Laurent Fabius qui serait un mauvais signal envoyé à nos voisins européens alors que l’ancien Premier ministre s’était opposé au Traité constitutionnel de 2005. Calme, posé, compétant, Michel Sapin a déjà tenu les rênes du ministère de l’Economie et des Finances en 1992-1993 dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy. En revanche, le choix de Martine Aubry aurait valeur de symbole pour la gauche et surtout pour les électeurs du Front de gauche. La dame des 35 heures, qui était à l’origine une idée de DSK, a du caractère et déjà une longue expérience ministérielle. «Elle tiendrait la baraque», pour Philippe Crevel. La fille de Jacques Delors a plus d’envergure politique que Michel Sapin, un atout indéniable pour diriger Bercy dans cette période si délicate sur le plan économique. Seul hic, sa nomination risque de ne pas être du goût du Medef.

Thomas Piketty, professeur à l'Ecole d'économie de Paris

Il penche en faveur de Martine Aubry. En effet, Michel sapin comme Laurent Fabius ont tous deux occupé le ministère de l’Economie par le passé. Thomas Piketty plaide pour un renouvellement des personnes à ce poste.

Marc Touati, économiste et auteur de Quand la zone euro explosera…

Marc Touati penche pour Jacques Attali. L’ancien sherpa de François Mitterrand est un «modéré» à ses yeux. Compatible à gauche comme à droite. Il a d’ailleurs présidé la Commission pour la libération de la croissance française, mise en place par Nicolas Sarkozy. «Il pourrait rassurer les marchés financiers alors que la dette française est détenue à 65% par des investisseurs étrangers», explique Marc Touati qui à la blague se dit dispo pour prendre la tête de Bercy.

Nicolas Bouzou, économiste au cabinet Asterès

Sans aucun doute la préférence de Nicolas Bouzou va à Michel Sapin, un homme compétent, consensuel avec un vrai sens de la pédagogie. Un profil susceptible de rassurer les marchés financiers contrairement à Martine Aubry qui a plutôt une mauvaise réputation auprès des investisseurs étrangers.

Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP, un think tank dédié à l’analyse des politiques publiques

Le meilleur à gauche pour diriger Bercy? Pascal Lamy. Le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a à ses yeux, une légitimité très forte. Il maîtrise l’économie, les enjeux du commerce, de l’entreprenariat. Un profil capable de rassurer en France et à l’étranger.