52% des salariés français pensent à changer de carrière

Bertrand de Volontat

— 

Selon une enquête mondiale réalisée par Monster, le recruteur en ligne, la situation de crise économique actuelle incite plus d'une personne interrogée sur deux à changer de direction professionnelle. En France le chiffre est de 52%. 32% envisagent un changement de voix, à condition de trouver mieux uniquement. La preuve est criante: 16% seulement des salariés français interrogés ne ressentent pas la crise dans leur secteur professionnel. 

La mobilité professionnelle redevenue tendance

Tout d'abord l'objectif des salariés dans le monde du travail et de l'entreprise est remis en cause du fait de la conjoncture économique difficile. L'objectif est de se reconvertir avant d'être frappé par la précarité. Seul 1 Français sur 3 ne juge pas nécessaire un tel changement professionnel. POurtant en période de crise, mieux vaut ne pas prendre de risque et de ne bouger que pour une meilleure situation professionnelle.

Ceux qui opérent des changements s'appuient sur leurs réseaux et ont un plan concret. Pour ceux que les employeurs veulent garder, le mot formation, au coeur de la dernière campagne présidentielle, fait surface.