Air France-KLM plombé par le carburant au premier trimestre

TRANSPORT Le groupe aérien franco-néerlandais attend un rebond au second semestre...

© 2012 AFP

— 

Le groupe aérien franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé vendredi avoir essuyé une perte nette de 368 millions d'euros au premier trimestre, stable comparé à l'an passé, la facture carburant continuant de peser lourdement sur ses comptes malgré une hausse des recettes.
Le groupe aérien franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé vendredi avoir essuyé une perte nette de 368 millions d'euros au premier trimestre, stable comparé à l'an passé, la facture carburant continuant de peser lourdement sur ses comptes malgré une hausse des recettes. — Philipp Guelland afp.com

Le groupe aérien franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé vendredi avoir essuyé une perte nette de 368 millions d'euros au premier trimestre, stable comparé à l'an passé, la facture carburant continuant de peser lourdement sur ses comptes malgré une hausse des recettes.

Conformément à ses prévisions de début d'année, le transporteur, engagé dans un vaste plan de redressement, table toujours sur une amélioration de sa situation financière au second semestre. Il maintient également ses objectifs pour l'année 2012, en particulier, un endettement net maximum de 6,5 milliards d'euros, précise-t-il dans un communiqué.

De janvier à mars, le chiffre d'affaires s'est inscrit en hausse de 6% à 5,6 milliards d'euros. Le groupe souligne que l'activité passagers a été satisfaisante mais que "la faiblesse persiste dans l'activité cargo", en raison du ralentissement économique mondial qui pèse sur le transport de fret depuis mai 2011.

Au total, la recette unitaire a augmenté de 5,6% mais ce niveau reste insuffisant pour compenser la hausse de la facture carburant, commente le groupe.

S'agissant des charges d'exploitation, "la facture carburant augmente de 255 millions d'euros pour atteindre 1,68 milliard d'euros (+17,9%) sous les effets combinés d'une augmentation des volumes de 1%, d'un effet de change défavorable de 3% et d'une hausse du prix du carburant après couverture de 13%", détaille Air France-KLM.

La perte d'exploitation trimestrielle s'élève à 597 millions d'euros contre 403 millions au premier trimestre 2011.

Pour autant, le niveau de liquidités reste satisfaisant, estime le groupe.

Au 31 mars, il disposait d'une trésorerie de 2,86 milliards d'euros et de lignes de crédit de 1,85 milliard d'euros.