Le rire, un bon moyen de démultiplier l'énergie au travail

ON A TESTE Un atelier pour doper l'esprit d'équipe et la productivité...

Céline Boff

— 

Des jeunes au travail (illustration)
Des jeunes au travail (illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Dimanche, on va bien rire. Rien à voir avec la présidentielle: le 6 mai, c'est la Journée mondiale du rire. L'occasion de se pencher sur une prestation dont raffolent les entreprises: les ateliers du rire. Ne pouffez pas, c'est très sérieux. En France, une dizaine de sociétés proposent ce service plus ou moins régulièrement à leurs salariés. Il a été adopté par bien des organisations, même les plus grandes - Adidas, Total ou encore EDF - ont déjà offert des sessions de rire à leurs employés. Alors, utile ou futile? Pour le savoir, 20 Minutes a décidé de tester.

>> La rigologie, qu'est-ce que c'est? Pour le savoir, cliquez ici.

Les enfants rient 300 fois par jour

Soyons honnêtes: la proposition n'a pas attiré les foules. Seuls quelques courageux, ou plutôt, courageuses, décident de tenter l'expérience. Nous sommes donc dix jeudi après-midi. «Je suis hyper curieuse de ce que nous allons faire», annnonce Audrey. Hélène, elle, n'est pas convaincue: «Ça va être de la bouffonnerie...». Rassemblées en cercle autour d'Eric Saunier, coach du jour, il demande: «Savez-vous que les enfants rient plus de 300 fois par jour, contre 15 à peine pour les adultes» Avant de nous inviter «à laisser notre enfant intérieur s'exprimer». Rires crispés. Il rassure: «Ne soyez pas gênées, nous ne sommes pas là pour nous juger. Laissez tomber vos postures.»

«Je me sens hyper détendue»

Et c'est parti pour 45 minutes d'enchaînements mêlant yoga et improvisation. Le tout ponctué de rires, évidemment. A la sortie, Vanessa glisse: «Au début, c'est pas très naturel, mais plus ça va, plus ça va bien.» Caroline sourit:  Si, c'était drôle, mais parce qu'on était complètement ridicules...». «Maintenant, je me sens hyper détendue», lance Hélène. «Le rire a bien des vertus : il déstresse, optimise la concentration, démultiplie l'énergie», détaille Sandrine Gaultier, cofondatrice de CS Développement, la société organisatrice de l'atelier.