Energie: L'Union européenne propose à la Chine d'ouvrir leurs marchés respectifs

ECONOMIE Ils ont signé des déclarations conjointes en vue d'un «partenariat»...

© 2012 AFP

— 

L'UE et la Chine ont signé des déclarations conjointes en vue d'un "partenariat" dans le domaine de l'énergie, prévoyant notamment l'ouverture de leurs marchés respectifs, selon le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.
L'UE et la Chine ont signé des déclarations conjointes en vue d'un "partenariat" dans le domaine de l'énergie, prévoyant notamment l'ouverture de leurs marchés respectifs, selon le président de la Commission européenne José Manuel Barroso. — Thierry Charlier afp.com

L'UE et la Chine ont signé des déclarations conjointes en vue d'un "partenariat" dans le domaine de l'énergie, prévoyant notamment l'ouverture de leurs marchés respectifs, selon le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

Dans un discours, le président de l'exécutif européen, qui à l'instar de son invité le Vice-Premier ministre chinois Li Keqiang a décliné toute confrontation avec la presse en marge de la rencontre à Bruxelles, a déclaré que ce partenariat, "pour être efficace (...), nécessiterait des accès ouverts et non discriminatoires à nos marchés respectifs".

"Nous nous sommes mis d'accord pour étendre notre partenariat à des secteurs-clé comme les marchés de l'électricité, la sécurité de l'énergie et l'urbanisation", a-t-il précisé.

L'objectif, en matière de sécurité énergétique, est de "s'engager ensemble en tant qu'acteurs mondiaux responsables afin de prendre les meilleurs choix énergétiques, les investissements les plus durables", a insisté M. Barroso: "la Chine et l'UE partagent une responsabilité mondiale" en la matière.

Concernant la coopération UE-Chine en matière de régulation du marché de l'électricité, elle consiste principalement à "l'échange d'expertise et de soutien technique".

"Ensemble, nous allons discuter d'une série de sujets liés au marché, tels que la fixation des prix, l'accès au marché et les normes techniques pour l'intégration durable des énergies renouvelables aux réseaux", a-t-il précisé.

Dans la matinée, M. Li avait estimé pour sa part que "le partenariat Chine-UE est l'un des plus importants au monde" après une rencontre avec le président de l'UE, Herman Van Rompuy.

"Nous sommes prêts à contribuer à résoudre le problème de la dette souveraine européenne", a-t-il rappelé.

M. Van Rompuy s'était réjoui de son côté d'avoir eu avec M. Li un "échange très stimulant sur l'état de l'économie mondiale".

Ni M. Barroso, ni M. Van Rompuy n'ont évoqué dans leurs prises de positions publiques le cas du militant chinois des droits civiques Chen Guangcheng, qui souhaite quitter la Chine pour se rendre aux Etats-Unis.

M. Van Rompuy a toutefois souligné que le dialogue entre l'UE et la Chine en matière de droits de l'homme "reste une clé et une part essentielle de nos relations", en se réjouissant de la tenue fin mai d'une réunion conjointe consacrée aux droits de l'homme.