L'Espagne paie plus cher pour emprunter, après la sanction de Standard & Poor's

© 2012 AFP

— 

L'Espagne a levé jeudi 2,516 milliards d'euros lors d'une émission obligataire à trois et cinq ans, la première depuis la dégradation de deux crans de sa note souveraine par Standard & Poor's, et sans surprise ses taux d'intérêt ont donc grimpé.
L'Espagne a levé jeudi 2,516 milliards d'euros lors d'une émission obligataire à trois et cinq ans, la première depuis la dégradation de deux crans de sa note souveraine par Standard & Poor's, et sans surprise ses taux d'intérêt ont donc grimpé. — Dominique Faget afp.com

L'Espagne a levé jeudi 2,516 milliards d'euros lors d'une émission obligataire à trois et cinq ans, la première depuis la dégradation de deux crans de sa note souveraine par Standard & Poor's, et sans surprise ses taux d'intérêt ont donc grimpé.

La demande des investisseurs est restée forte, dépassant les 8 milliards d'euros, ce qui a permis au Trésor d'emprunter un peu plus que la fourchette prévue (1,5 à 2,5 milliards), mais à un coût plus élevé, les taux passant au-dessus des 4% sur les deux échéances, selon un communiqué de la Banque d'Espagne.

Le taux moyen de l'émission à trois ans a ainsi atteint 4,037%, contre 2,617% lors de la dernière émission similaire, le 1er mars.

Ceux des émissions à cinq ans, avec deux références proposées, ont été de 4,752% et 4,960%, bien plus que ceux des dernières émissions comparables, 3,565% le 2 février et 3,696% le 17 février 2005.

L'Espagne vit depuis quelques semaines un regain de tension sur les marchés, qui s'est encore ressentie mercredi, amenant la Bourse de Madrid à clôturer en forte baisse, de 2,55%, à son plus bas niveau en trois ans.