Evasion fiscale: Les fichiers de la banque HSBC auraient été manipulés, selon la police suisse

C.P.

— 

Selon les enquêteurs suisses, ces fichiers d’évadés fiscaux qu’Eric Woerth, alors ministre du Budget, brandissait à l’été 2009 en assurant être ainsi parvenu à identifier 3.000 fraudeurs pour le fisc français, ont été trafiqués.

Selon trois rapports consultés par Le Nouvel Observateur, la police judiciaire fédérale de la Confédération suisse (PJF) dénonce les pratiques des enquêteurs de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN), mais également des membres de la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF).

 «Nous avons constaté des différences concernant le contenu de divers fichiers transmis par l’IRCGN bien que ces derniers auraient dû être en tous points semblables (...) le fait que le nom des fichiers ou leurs extensions diffèrent entre le rapport de l’IRCGN et ses annexes pourrait s’expliquer par des inattentions imputables aux enquêteurs de l’IRCGN», peut-on d’abord y lire. «Par contre, le fait que le contenu [de ces fichiers] ait été modifié est une manipulation volontaire dont le mobile nous échappe»

Autre fait troublant: les enquêteurs suisses soulignent que «selon les propriétés des fichiers extraits (...), nous constatons que la dernière date de modification desdits fichiers est ultérieure à la date de la perquisition chez Hervé Falciani [un ancien salarié de HSBC, ndlr] , soit le 20 janvier 2009». En bref,  ces fichiers aurait été «manipulés» alors même qu’une instruction judiciaire était en cours.