Dette: Le Portugal lève 1,5 milliards d'euros, le montant maximum visé

© 2012 AFP

— 

Le Portugal, sous assistance financière de l'UE et du FMI depuis mai 2011, a emprunté mercredi 1,5 milliard d'euros en bons du Trésor à six et douze mois, soit le montant maximum visé, à des taux d'intérêt en légère hausse par rapport aux dernières opérations comparables.
Le Portugal, sous assistance financière de l'UE et du FMI depuis mai 2011, a emprunté mercredi 1,5 milliard d'euros en bons du Trésor à six et douze mois, soit le montant maximum visé, à des taux d'intérêt en légère hausse par rapport aux dernières opérations comparables. — afp.com

Le Portugal, sous assistance financière de l'UE et du FMI depuis mai 2011, a emprunté ce mercredi 1,5 milliard d'euros en bons du Trésor à six et douze mois, soit le montant maximum visé, à des taux d'intérêt en légère hausse par rapport aux dernières opérations comparables. Le Portugal a levé 500 millions d'euros en bons du Trésor à six mois au taux d'intérêt de 2,935%, contre 2,9% le 4 avril dernier, puis un milliard d'euros à douze mois à 3,908%, contre 3,652% lors d'une émission comparable le 21 mars.

L'agence portugaise de la dette visait un montant global de 1,25 à 1,5 milliard d'euros. Cette opération a enregistré une demande 4,1 fois supérieure à l'offre pour les bons à six mois, et 2,7 fois pour les titres à un an. Sous assistance de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, le Portugal s'est vu accorder en mai 2011 un prêt de 78 milliards d'euros censé couvrir ses besoins de financement jusqu'en septembre 2013.

Programme de réformes et de rigueur

En échange, Lisbonne s'est engagée à mettre en oeuvre un exigeant programme de réformes et de rigueur qui ont plongé le pays en récession. L'économie devrait, selon les estimations officielles, se contracter de près de 3% cette année. Face à cette situation et à celle de la voisine Espagne, principal partenaire économique du Portugal entrée également en récession, bon nombre d'analystes estiment que le Portugal pourrait avoir besoin d'un nouveau plan d'aide.

Mais le gouvernement a pour l'instant écarté ce scénario faisant valoir la baisse des taux d'intérêt portugais ces dernières semaines. L'agence de la dette portugaise était parvenue à lever, le 4 avril dernier, un milliard d'euros à 18 mois, pour la première fois depuis la demande d'aide financière internationale. «Nos perspectives d'un retour aux marchés dans le délai prévu n'ont jamais été aussi positives», a récemment affirmé le ministre des Finances, Vitor Gaspar, qui a salué «l'intérêt manifesté par des investisseurs étrangers».