Crise de la dette européenne: La Chine toujours prête à aider

ECONOMIE Au cours des deux dernières années, les importations chinoises en provenance des pays européens ont augmenté à un taux annuel de plus de 25%...

© 2012 AFP

— 

Le probable futur Premier ministre chinois Li Keqiang estime que la Chine est toujours prête à aider les pays de la zone euro empêtrés dans la crise de la dette souveraine, dans une tribune publiée par le Financial Times mercredi.
Le probable futur Premier ministre chinois Li Keqiang estime que la Chine est toujours prête à aider les pays de la zone euro empêtrés dans la crise de la dette souveraine, dans une tribune publiée par le Financial Times mercredi. — Attila Kisbenedek afp.com

Le probable futur Premier ministre chinois Li Keqiang estime que la Chine est toujours prête à aider les pays de la zone euro empêtrés dans la crise de la dette souveraine, dans une tribune publiée par le Financial Times mercredi.

"La Chine continuera d'étudier les moyens possibles et efficaces pour coopérer avec les parties concernées afin d'apporter une contribution conjointe pour régler le problème de la dette souveraine de l'Europe", a déclaré M. Li.

"La Chine soutient fermement l'Europe, en paroles et en actes, dans ses efforts pour surmonter la crise actuelle. Au cours des deux dernières années, les importations chinoises en provenance des pays européens ont augmenté à un taux annuel de plus de 25%. L'année dernière, la Chine a presque doublé ses investissements directs en Europe, et souscrit plusieurs fois aux obligations émises par des pays européens", a-t-il rappelé.

Li Keqiang, actuellement vice-Premier ministre, doit rencontrer mercredi à Bruxelles le Premier ministre belge Elio Di Rupo et le roi Albert II à l'occasion d'une tournée de trois jours en Belgique et auprès des institutions européennes consacrée essentiellement à l'économie et à l'Energie. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso devrait réitérer les espoirs européens d'un soutien chinois à la stabilité de l'euro et de l'économie européenne.

Fin février, la Chine avait lié l'aide qu'elle pourrait apporter pour résoudre la crise des dettes souveraines en Europe à des enquêtes antidumping et antisubvention lancées par l'Union européenne et que Pékin souhaiterait voir abandonnées.