Draghi espérait un effet plus rapide sur l'économie des prêts de la BCE

© 2012 AFP

— 

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a convenu mercredi qu'il avait espéré que les prêts massifs consentis ces derniers mois par l'institution aux banques européennes profiteraient plus rapidement à l'économie réelle.
Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a convenu mercredi qu'il avait espéré que les prêts massifs consentis ces derniers mois par l'institution aux banques européennes profiteraient plus rapidement à l'économie réelle. — Daniel Roland afp.com

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a convenu ce mercredi qu'il avait espéré que les prêts massifs consentis ces derniers mois par l'institution aux banques européennes profiteraient plus rapidement à l'économie réelle.

La BCE a prêté quelque 1.000 milliards d'euros sur trois ans à des conditions très avantageuses aux banques de la zone euro lors de deux opérations exceptionnelles en décembre puis en février, espérant stimuler ainsi l'octroi de crédit et par là-même l'activité économique dans son ensemble.

Mais dans l'économie à l'heure actuelle "la demande est contenue donc la demande de crédit est contenue", a déclaré M. Draghi lors d'une audition devant des députés européens.

Les opérations de prêts ont certes amélioré la situation financière et permis de "gagner du temps", a dit M. Draghi, ce qui n'est "pas négligeable", "mais nous ne pouvons pas suppléer au manque de demande", a-t-il ajouté.

Le président de la BCE a ajouté que l'un des effets notoires de ces prêts géants avait été de faire "augmenter le portefeuille d'obligations d'Etat des banques".