Tom Chruszcz : «Les clients pourraient se tourner vers Boeing»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Tom Chruszcz, directeur à l'agence de notation Fitch Ratings.

La crise est-elle grave ?

Les événements d'aujourd'hui jettent une ombre sur la capacité d'Airbus à rester parmi les meilleures entreprises, après le départ de BAE Systems du capital et la remise en cause de l'A350. Le groupe reste au plus haut niveau, mais avec des perspectives négatives.

Quelles sont les conséquences financières ?

La direction a déjà annoncé une baisse de ses résultats de deux milliards d'euros sur quatre ans, soit 20 à 25 %. Les dépenses de recherche et de développement risquent d'être affectées.

Airbus pourrait-il perdre sa course avec Boeing ?

Sa réputation en prend un coup. Les compagnies aériennes pourraient se détourner de lui au profit de Boeing. Cela dit, ces incidents techniques n'ont rien d'exceptionnel, vu la sophistication du produit.

Recueilli par Angeline Benoit