2,5 milliards de personnes sont dépourvues de compte en banque

© 2012 AFP

— 

Les trois quarts des habitants de la planète vivant avec moins de 2 dollars par jour sont dépourvus de compte en banque, selon une étude publiée jeudi par la Banque mondiale.
Les trois quarts des habitants de la planète vivant avec moins de 2 dollars par jour sont dépourvus de compte en banque, selon une étude publiée jeudi par la Banque mondiale. — Nasa Files afp.com

2,5 milliards de personnes sont dépourvus de compte en banque, selon une étude publiée jeudi par la Banque mondiale.

D'après l'institution, ce chiffre correspond aux trois quarts des habitants de la planète vivant avec moins de 2 dollars par jour qui «souvent doivent compter sur des prêteurs facturant en général des tarifs élevés»

Ce chiffre est issu d'un sondage mené avec l'institut américain Gallup auprès de 150.000 personnes dans 148 pays.

Crédit informel en force dans les pays émergents

Le sondage montre que dans ces pays émergents ou en développement, tous niveaux de revenus inclus, les femmes ne sont que 37% à avoir un compte, contre 46% des hommes. Et que 80% des sondés ont un crédit «informel», comme une ardoise auprès d'un commerçant ou une dette envers un proche.

«Même parmi ceux qui ont un compte bancaire formel, seuls 43% des adultes utilisent leur compte pour épargner. Pourtant 61% des titulaires d'un compte dans le monde s'en servent pour recevoir des paiements d'un employeur, de l'Etat ou de membres de leur famille vivant au loin», a relevé la Banque.

Un levier de financement au quotidien

L'offre de services financiers «peut vraiment aider les gens à payer la scolarité, épargner en vue d'avoir un toit, ou démarrer une petite entreprise qui puisse offrir des emplois», a estimé le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick dans un communiqué.

Des chiffres publiés par l'institution mercredi ont montré par ailleurs qu'«au moins 60% de la population des pays en développement, et près de 80% des habitants des pays les plus pauvres de la planète» étaient «dépourvus d'une protection sociale efficace».