François Hollande n'exclut pas une hausse de TVA sur le luxe s'il est élu

Reuters

— 

François Hollande a estimé mardi que l'idée d'instaurer un taux supérieur de TVA sur les produits de luxe avait du sens, tout en refusant pour l'instant de reprendre explicitement à son compte cette proposition.

La France a pour l'instant deux taux de TVA, un taux réduit à 7% et un taux normal à 19,6% que le gouvernement sortant a prévu de faire passer à 21,2% en octobre prochain.

Le candidat socialiste à la présidentielle, qui a déjà proposé d'annuler cette hausse à 21,2%, n'a en revanche pas exclu sur RTL d'instaurer un autre taux particulier sur certains produits qui seraient classés dans une catégorie de «luxe».

Un cadre européen contraignant

«Ce que je ne sais pas encore, c'est s'il est possible de créer un autre taux de TVA, un taux supérieur, ça existait autrefois. Donc je ferai l'étude pour savoir, si au plan européen, nous pouvons le faire», a-t-il dit.

Les règles européennes prévoient que le taux normal de TVA peut osciller entre 15 et 25%. Au-dessus de 25%, il faudrait l'unanimité des 27 Etats membres de l'Union européenne. Mais il s'agit d'un taux unique et tous les produits, pas seulement ceux entrant dans la catégorie «de luxe», doivent être concernés.

«Je ne veux pas ici faire d'annonce, parce que je n'ai pas du tout avancé cette proposition. Mais je regarderai cette proposition pour savoir surtout sa validité (...). Je vais regarder. Je ne peux pas du tout m'engager mais cette proposition a quand même du sens», a dit François Hollande.