Immobilier: Pas de printemps pour le moral des acquéreurs

SONDAGE Logic-Immo et TNS-Sofres ont publié mercredi leur nouvel indice de confiance trimestriel...

Claire Planchard

— 

S.ORTOLA / 20 MINUTES

Pessimisme ou prudence? Depuis le début de l’année, le marché immobilier est en stand-by. Alors que le printemps dope traditionnellement les achats, l’indice de confiance des futurs acquéreurs Logic-Immo/TNS-Sofres progresse à peine en mars et reste nettement négatif à -9,63 points (contre -14,8 points en janvier).

Signe de cette embellie très limitée: seules 41% des personnes interrogées estimaient  en mars que le moment était favorable à un achat…. contre 37% en janvier dernier.

Situation financière dégradée

Principal facteur de ce scepticisme: la double impression de voir son pouvoir d’achat se dégrader alors même que  les banques prêtent moins facilement.

Selon ce nouvel indice, seuls 19% des sondés estiment en effet aujourd’hui que leur situation financière personnelle s’est améliorée au cours des six derniers mois. Et en parallèle 56% estiment que les crédits immobiliers sont difficiles à obtenir.

Malgré le léger recul des taux d’intérêt observé ces derniers mois, 43% des sondés estimaient même en mars que les taux n’étaient pas assez attractifs, alors qu’ils n’étaient que 11% en janvier 2012. 

Attente d’une baisse des prix

La conjoncture économique hésitante et l’incertitude pré-électorale n’arrangent rien à cet immobilisme prudent. Depuis janvier, près de 19% des candidats à la propriété prévoient de retarder leur projet pour attendre l’issue de la présidentielle. Un chiffre confirmé en mars dernier (18,2%).

De plus, malgré les démentis formels des professionnels du secteur, les futurs acquéreurs sont toujours 44% à attendre une baisse des prix dans les six prochains mois. Le marché n’est donc pas près de se débloquer.