Pour Poutine, la Russie a surmonté les conséquences de la crise économique de 2008

CRISE Le président russe a présenté le rapport annuel devant la Douma...

© 2012 AFP

— 

La Russie a depuis le début de l'année surmonté les conséquences de la crise économique de 2008-2009, a déclaré mercredi le Premier ministre Vladimir Poutine en présentant son rapport annuel devant la Douma (chambre basse du Parlement russe).
La Russie a depuis le début de l'année surmonté les conséquences de la crise économique de 2008-2009, a déclaré mercredi le Premier ministre Vladimir Poutine en présentant son rapport annuel devant la Douma (chambre basse du Parlement russe). — Kirill Kudryavtsev afp.com

La Russie a depuis le début de l'année surmonté les conséquences de la crise économique de 2008-2009, a déclaré mercredi le Premier ministre Vladimir Poutine en présentant son rapport annuel devant la Douma (chambre basse du Parlement russe).

"Début 2012, comme nous l'avions prévu, le produit intérieur brut russe a dépassé son niveau d'avant-crise. Cela signifie que notre économie a complètement surmonté les conséquences de la chute de 2008, de 2009 et même en partie de 2010", a-t-il dit.

Il a précisé que le PIB s'était établi en 2011 à 41.421 milliards de roubles, contre 41.277 milliards en 2008 (un rouble = 0,02557 euro).

Le Premier ministre, qui doit reprendre ses fonctions de président le 7 mai, a par ailleurs souligné que la Russie avait obtenu de bons résultats en 2011.

"Nous ne devons pas avoir honte de nos résultats", a-t-il dit, rappelant que le monde avait été frappé par une grave crise financière.

"Cela a été un défi colossal pour le pays", a-t-il dit. "Mais nous ne sous sommes pas brisés. Nous avons montré que nous étions une nation mûre, inventive, sûre d'elle", s'est félicité M. Poutine.

"Si nous n'avions pas su répondre (à cette crise, ndlr), nous aurions non seulement détruit la sphère économique et sociale, mais nous aurions aussi mis en danger la souveraineté (...) du pays et aurions enterré pour un bon bout de temps toute idée de modernisation et de développement", a-t-il ajouté.

"La Russie a traversé la crise en ne tombant pas dans le piège de l'endettement, c'est le seul pays qui jouit d'un excédent budgétaire", a-t-il affirmé, rappelant que la dette publique de son pays s'établissait à environ 10% du PIB, un niveau extrêmement faible comparé à la dette des Etats de la zone euro ou du Japon.

"Nous sommes devenus plus forts qu'avant", a affirmé M. Poutine.

La Russie avait été frappée de plein fouet par la crise économique de 2008 et avait enregistré en 2009 une chute de près de 8% de son PIB.

Mais elle a depuis remonté la pente, à la faveur de la hausse des prix du pétrole. En 2011, elle a connu une croissance de 4,3%, après 4% en 2010.

Pour 2012, les autorités russes prévoient toutefois un ralentissement économique et tablent sur une hausse de 3,4% du PIB.