Bourses: Amélioration sur les marchés mais la fragilité demeure

Avec Reuters

— 

Le climat des marchés s'est amélioré mais ils restent fragiles, a prévenu mercredi Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, appelant l'ensemble des acteurs à prendre leurs responsabilités, dans le privé comme dans le public. 

«La situation des marchés financiers a atteint un tournant mais les évolutions des derniers jours ont montré combien elle demeure fragile», a-t-il dit au lendemain de la très forte baisse enregistrée sur les marchés d'actions mondiaux. 

«Les gouvernements doivent prolonger les efforts déjà accomplis pour rétablir des situations budgétaires saines et soutenir la croissance de long terme», a-t-il poursuivi. 

L'effort espagnol salué

Quant aux banques, elles doivent «atteindre les objectifs d'adéquation des fonds propres, améliorer leurs profils de financement et reprendre leur activité de prêt.» La BCE, assure-t-il, continuera de suivre très attentivement l'ensemble des évolutions pour remplir son mandat, qui consiste à maintenir la stabilité des prix à moyen terme. 

Il a par ailleurs salué les efforts entrepris par le gouvernement espagnol, qui adopte des mesures réformistes, et il estime à cet égard que la réaction négative des marchés envers ce pays ne se justifie pas et ne reflète pas ses fondamentaux. 

Revenant sur les deux opérations LTRO de la Banque centrale européenne, «les opérations de refinancement à 3 ans ont permis d'éviter un désendettement désordonné qui aurait pu se traduire par de la déflation», a-t-il déclaré. 

«En atténuant les inquiétudes quant à la liquidité des banques et en allégeant les risques systémiques dans le secteur bancaire, ces opérations ont contribué à la réouverture des marchés de financement.» 

Selon lui, la liquidité excédentaire diminuera à mesure que les banques ne recourront plus aux LTRO et que la croissance accélérera.