Le voyagiste Thomas Cook veut vendre sa filiale française

Avec Reuters

— 

La voyagiste britannique Thomas Cook a mandaté une banque d'affaires pour vendre sa filiale française, écrit mercredi le site d'information financière La Tribune en citant une source proche du dossier. 

La conjoncture et Internet plus forts que le voyage

En difficultés financières, Thomas Cook compte environ 300 agences de voyages dans l'Hexagone et une activité de tour-opérateur via les marques Thomas Cook et Jet Tours, explique La Tribune. La concurrence d'internet et les difficultés conjoncturelles sont autant d'éléments qui rendent la vente ardue, poursuit le journal en ligne. 

Contactée par Reuters, la société n'a pas souhaité commenté l'article de La Tribune

Thomas Cook, société fondée il y a 170 ans, a indiqué en début de semaine être en négociations avancées avec ses créanciers et a dit envisager, dans le cadre de son programme de cession d'actifs, de se séparer de Thomas Cook India et de certains de ses avions. 

Le Sunday Times rapportait dimanche que Thomas Cook était sur le point d'obtenir une ligne de crédit de 1,2 milliard de livres (1,46 milliard d'euros) auprès de ses créanciers, ce qui devrait assurer l'avenir du groupe.