Apple: Tim Cook touche un million de dollars par jour

ETUDE Tim Cook, le PDG d'Apple, a reçu une rémunération historique de 378 millions de dollars en 2011, selon un audit dévoilé dimanche par le «New York Times»...

Claire Planchard

— 

Le PDG d’Apple Tim Cook à San Francisco le 7 mars 2012.
Le PDG d’Apple Tim Cook à San Francisco le 7 mars 2012. — Paul Sakuma/AP/SIPA

«Un PDG peut-il valoir un million de dollars par jour?» , soit environ 42.000 dollars de l’heure ou 700 dollars par minute, demandait dimanche le New York Times. «Chez Apple, la réponse est un grand "oui"» plaisantait le quotidien américain.

Pactole d’actions

Selon les résultats préliminaires de l’étude annuelle du cabinet californien Aquilar sur les salaires des 100 PDG américains les mieux payés, le successeur de Steve Jobs a explosé tous les records de rémunération l’an dernier.

Même s’il n’a perçu «que» 900.000 dollars en cash en 2011, ce petit pactole s’est vu complété en fin d’année d’une enveloppe de stock options record: «Initialement valorisée a 376,2 millions de dollars, à la fin de la semaine dernière, elle était évaluée environ 634 million de dollars, reflétant l’envolée du cours des actions d’Apple» analyse le New York Times.

Un classement faussé

Une rémunération sans précédent qui vient «fausser» les résultats globaux de l’étude selon Aaron Boydle, directeur de recherche d’Equilar cité par le New York Times

A lui seul, Tim Cook gagne en effet plus que ses neuf poursuivants réunis. Parmi eux, le PDG du géant des logiciels Oracle Lawrence J. Ellison (77,6 millions de dollars), le PDG de Viacom, Philippe P. Dauman (43,1 millions de dollars) ou celui de Walt Disney Robert A. Iger (31,36 millions).

Selon les résultats préliminaires de cette enquête qui doivent être consolidés en juin prochain, les 100 PDG américains les mieux payés se sont partagés en 2011 quelque 2,1 milliards de dollars, toutes formes de rémunérations confondues (salaires, primes, attributions d’actions, stock options…), soit  une hausse de 2% par rapport à 2010.

Des comparaisons qui font mal

A titre de comparaison, le salaire médian (celui qui sépare les 50 premiers des 50 derniers du classement), s’est élevé à 14,4 millions de dollars, contre un salaire moyen annuel estimé à 45.230 dollars aux Etats-Unis.

La conclusion du cabinet Aquilar: après des années de récession l’heure est à la stabilisation pour les rémunérations des grandes patrons américains avec l’émergence d’une nouvelle élite, «celle des PDG qui gagnent pus de 10 millions de dollars par an».

Ils restent toutefois encore loin de leurs acolytes financiers: en 2011, les managers des principaux fonds spéculatifs américains (hedge funds) ont amassé collectivement 14,4 milliards de dollars, soit sept fois plus.