La formation professionnelle fidèle à ses classiques

ENTREPRISE L'e-learning se développe lentement dans l'Hexagone...

Delphine Bancaud

— 

95 % des personnes formées le sont dans une salle et en groupe.
95 % des personnes formées le sont dans une salle et en groupe. — BAUMGARTEN / VARIO IMAGES / SIPA

Les Français sont plutôt conservateurs en matière de formation professionnelle. C'est la conclusion qui s'impose à la lecture de la dernière étude du cabinet de conseil et de formation Cegos, comparant les pratiques de six pays européens dans ce domaine. Loin d'expérimenter des champs de formation originaux, les entreprises françaises continuent à plébisciter massivement les stages aux techniques métiers, suivis des modules sur les produits et services de l'entreprise. Preuve que la formation est avant tout un moyen d'adaptation au poste.

Le présentiel rassure

Les Français ne se montrent pas plus avant-gardistes concernant les modalités de formation. «Alors que la formation présentielle (en groupe dans une salle) recule dans tous les pays, elle se maintient au même niveau en France, où 95% des personnes formées l'ont été par ce biais», constate Mathilde Bourdat, consultante chez Cegos. Signe que le contact humain demeure essentiel. L'e-learning progresse très peu (29% des salariés formés par ce biais dans l'étude 2012, contre 24% en 2011), tout comme la formation mixte (mêlant formation en salle et à distance) qui passe de 23% en 2011 à 28% en 2012.