Caisse des dépôts: Bénéfice net 2011 divisé par dix

ENTREPRISE La Caisse des dépôts (CDC) a été affecté par le cas Dexia...

© 2012 AFP

— 

La Caisse des dépôts (CDC) a enregistré en 2011 un bénéfice net divisé par plus de 10, à 206 millions d'euros (-90%), affecté par une perte d'un milliard d'euros sur la banque Dexia et 400 millions de provisions sur les portefeuilles d'actions, selon un communiqué publié jeudi.
La Caisse des dépôts (CDC) a enregistré en 2011 un bénéfice net divisé par plus de 10, à 206 millions d'euros (-90%), affecté par une perte d'un milliard d'euros sur la banque Dexia et 400 millions de provisions sur les portefeuilles d'actions, selon un communiqué publié jeudi. — Mychele Daniau afp.com

La Caisse des dépôts (CDC) a enregistré en 2011 un bénéfice net divisé par plus de 10, à 206 millions d'euros (-90%), affecté par une perte d'un milliard d'euros sur la banque Dexia et 400 millions de provisions sur les portefeuilles d'actions, selon un communiqué publié jeudi.

Le résultat pâtit également d'un effet de base défavorable, lié à Icade dont les comptes 2010 avaient bénéficié de plus-values très importantes liées à la cession du pôle logement, a-t-on précisé. Hors éléments exceptionnels, le résultat récurrent résiste relativement bien à 1,62 milliard, soit une baisse de 11%.

«La Caisse des dépôts a réussi à intégralement absorber les chocs auxquels elle était soumise», a commenté le directeur général intérimaire, Antoine Gosset-Grainville, lors d'une conférence de presse.

Il a dressé un parallèle avec l'exercice 2008, qui avait vu la CDC constater la première perte de son histoire (1,46 milliard d'euros), l'établissement para-public étant demeuré bénéficiaire en 2011 malgré le contexte de marché très défavorable.

Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) est en légère hausse de 2%, mais les charges d'exploitation bondissent elles de 32%, principalement du fait de l'évolution du périmètre du groupe (rapprochements entre Veolia Transport et Transdev ainsi qu'entre Egis et Iosis).