China P&I n'assurera plus les pétroliers chargés de brut iranien

Reuters

— 

Un assureur clé du secteur maritime en Chine, The China P&I Club, cessera de couvrir les pétroliers transportant du brut iranien à partir de juillet, dans le contexte du durcissement des sanctions occidentales à l'encontre de Téhéran, ont déclaré jeudi à Reuters deux responsables du groupe.

Les raffineurs de Chine, premier pays consommateur du brut iranien, pourraient ainsi se heurter à de sérieuses difficultés dans le transport et l'assurance de leurs importations de pétrole en provenance d'Iran.

Une première en Chine

The China P&I Club, qui compte parmi ses membres les grandes firmes maritimes chinoises Sinotrans et COSCO Group , est le premier assureur maritime chinois à confirmer qu'il coupera les ponts avec les pétroliers opérant en Iran.

Les autres principaux clients de l'Iran - l'Inde, le Japon et la Corée du Sud - rencontrent déjà des difficultés, ce qui soulève des questions quant à la capacité de Téhéran de continuer à exporter son or noir.