Ghosn: Le yen fort reste un «frein» qui pousse à produire hors du Japon

AFP

— 

Le PDG de l'alliance entre les constructeurs automobiles français Renault et japonais Nissan, Carlos Ghosn, a estimé mercredi que malgré un repli du yen face au dollar son niveau élevé restait "un énorme frein" et poussait les exportateurs japonais à produire hors du Japon.
Le PDG de l'alliance entre les constructeurs automobiles français Renault et japonais Nissan, Carlos Ghosn, a estimé mercredi que malgré un repli du yen face au dollar son niveau élevé restait "un énorme frein" et poussait les exportateurs japonais à produire hors du Japon. — Mario Tama afp.com

Le PDG de l'alliance entre les constructeurs automobiles français Renault et japonais Nissan, Carlos Ghosn, a estimé mercredi que malgré un repli du yen face au dollar son niveau élevé restait «un énorme frein» et poussait les exportateurs japonais à produire hors du Japon.

«Nous sommes à 82 yens pour un dollar, c'est mieux que 76, mais c'est encore très loin d'un niveau neutre que nous situons autour de 100 yens pour un dollar», a-t-il remarqué lors d'une conférence de presse au salon de l'automobile de New York.

«Cela reste un frein énorme pour tous les exportateurs japonais» dont beaucoup «délocalisent leur production hors du Japon», a fait valoir le patron de Renault et Nissan.

La Leaf produite aux Etats-Unis pour le marché Nord-Américain

Le fabricant japonais est en train de délocaliser la production de sa voiture électrique Leaf aux Etats-Unis pour le marché nord-américain, ce qui va permettre de «réduire les coûts» et par conséquent d'abaisser les prix «graduellement» afin de stimuler les ventes, a-t-il expliqué.

«Vous verrez une augmentation de nos ventes (de Leaf) une fois qu'elle sera produite aux Etats-Unis. En août, la batterie sera fabriquée dans le Tennessee (sud) puis la voiture sera assemblée là-bas», a-t-il ajouté, rappelant que pour le marché européen la production de la Leaf serait recentrée au Royaume-Uni.