Le marché automobile chute de plus de 20% au premier trimestre 2012

AUTOMOBILE «Les Echos» se sont procuré les chiffres provisoires trois jours avant leur présentation officielle...

C.P.

— 

Dans une concession automobile en juin 2011.
Dans une concession automobile en juin 2011. — CHAMUSSY/SIPA

Selon Les Echos, les chiffres des immatriculations de voitures au premier trimestre 2012, qui seront officiellement publiés lundi matin par le CCFA (Comité des constructeurs français de voitures), font état d’un recul général d'environ 20 % des livraisons de voitures neuves par rapport à la même période de 2011

«Selon les données quasi-définitives arrêtées au 28 mars, divulguées par un constructeur, la baisse du marché ressort à 20,4 % sur les trois premiers mois de l'année, et seuls deux jours ouvrables supplémentaires seront ensuite comptabilisés dans les statistiques officielles, modifiant assez peu le résultat final» explique le quotidien financier.

Les Françaises en perte de vitesse

Dans le détail, selon les données provisoires, Renault recule de 2 %, Dacia de 28%, Peugeot de 31%, et Citroën de 26%. Résultat: la part de marché des constructeurs français s’établit à 52 %, contre 58 % au premier trimestre 2011.

Du côté des marques étrangères, Fiat et Opel dévissent également avec des chutes de 35%. En revanche, d’autres constructeurs progressent, comme Kia (+25 %) ou Hyundai (+19 %, après avoir bouclé deux mois consécutifs à +50 %).

Les grands constructeurs premium allemand sont aussi en grande forme: Mercedes-Benz progresse de près de 35 % sur la période, Audi et BMW de 6 % chacun.