Baroin confiant sur un accord au sujet du fonds d'urgence

Avec Reuters

— 

Le ministre des Finances François Baroin s'est dit confiant vendredi sur la capacité des pays de la zone euro à trouver un accord sur l'augmentation des capacités d'intervention des fonds d'urgence de la région, même s'il reste un point d'interrogation sur son ampleur.

Trouver un compromis

«Nous arriverons à un consensus. Le montant? Je suis le débat en Allemagne, il y a naturellement des positions des deux côtés. La bonne taille du fonds dépend de la manière dont on aborde la question», a dit François Baroin avant une réunion informelle de l'Eurogroupe à Copenhague.

La zone euro pourrait, en cas d'urgence dans les 15 mois à venir, porter la puissance de feu combinée de ses deux mécanismes d'aide - le Fonds européen de stabilité financière (FESF) et le Mécanisme européen de stabilité (MES) - de 500 milliards d'euros à présent à 940 milliards d'euros.

Pour Jutta Urpilaines, le ministre des Finances finlandais, porter la taille des fonds d'urgence à 940 milliards est excessif même si Helsinki est en faveur du principe d'augmentation de la capacité du FESF/MES. «Nous devons trouver un bon compromis entre ceux qui veulent une barrière de protection la plus élevée possible et ceux qui veulent le minimum», a dit pour sa part Steven Vanackere, le ministre des Finances belge.