Des prix survitaminés

Céline boff

— 

L'augmentation des matières premières est à l'origine de la hausse.
L'augmentation des matières premières est à l'origine de la hausse. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Vous pensez perdre du pouvoir d'achat ? Cela se confirme, en tout cas pour les jus de fruits. En 2011, leur prix de vente a progressé de 7,63 %, selon une étude présentée jeudi par Unijus, le syndicat de la profession. Ce prix a même doublé pour les jus de fruits biologiques, qui représentent toutefois à peine 3,5 % des volumes consommés. Pour Emmanuel Vasseneix, président d'Unijus, cette hausse est « liée à la forte progression du coût des matières premières ». Entre 2009 et 2012, le prix de ces matières pour les jus concentrés a progressé de 75 % pour l'orange, de 80 % pour le pamplemousse et de 100 % pour la pomme.

La consommation se maintient
Les purs jus ont eux aussi connu une hausse significative : + 15 % pour l'orange, + 30 % pour le raisin et + 30 % pour la pomme. Cette explosion s'explique par différents facteurs : conditions météorologiques difficiles pour les pays producteurs, hausse des coûts du transport et fluctuation des taux de change euro/dollar. Mais aussi par la concentration des acteurs, en amont du secteur. Ainsi, 70 % du jus d'orange mondial – jus de fruit le plus consommé en France, et de loin (48 % des volumes) – est fourni par le Brésil, et ce marché est détenu par seulement trois familles. L'Etat brésilien a en outre mis en place une politique qui consiste à créer des stocks dans le but d'atteindre des prix minimum… Reste qu'en France, en dépit de la hausse des prix, la consommation a à peine ralenti en 2011 (- 0,6 %). Le pur jus – le produit le plus cher – a même progressé, passant de 43 % en 2010 à près de 50 % du marché en 2011. Les prix des jus de fruits vont-ils encore augmenter en 2012 ? Unijus se veut rassurant : « Ils devraient se stabiliser car nous avons beaucoup travaillé sur notre productivité ».