Les dirigeants syndicaux d'Opel et PSA veulent forger une union

Reuters
— 

Les dirigeants syndicaux d'Opel-Vauxhall, filiale européenne de General Motors, et de PSA Peugeot-Citroën vont ouvrir des discussions en avril en vue de forger une alliance face aux deux groupes et de défendre l'emploi, a dit ce vendredi la Fédération européenne des métallurgistes (FEM).

Wolfgang Schäfer-Klug, d'Opel, et Jean-François Kondratiuk, de PSA, sont attendus le 18 avril à Bruxelles avec d'autres représentants syndicaux pour une réunion préparatoire avant une autre rencontre prévue fin avril où seront présents des délégués de tous les sites européens.

La réunion sera présidée par Ulrich Eckelmann, secrétaire général de la FEM. Son objectif est la création d'un entité permanente capable de parler d'égal à égal avec les directions des deux groupes.