Plus de cent syndicalistes ont été tués en 2005

©2006 20 minutes

— 

La répression antisyndicale a fait quelque 115 morts dans le monde en 2005, selon le rapport annuel de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) rendu public aujourd'hui.

Ce bilan est cependant moins noir qu'en 2004 où quelque 145 personnes avaient été assassinées. Par ailleurs, plus de 1 600 syndicalistes ont été agressés et 9 000 autres arrêtés l'an dernier. Premières victimes : les femmes et les travailleurs migrants. La Colombie demeure le pays le plus dangereux au monde en ce qui concerne l'activité syndicale. Parmi les autres Etats les plus épinglés dans ce domaine figurent la Chine, la Birmanie, le Cambodge, le Salvador, le Guatemala, Djibouti, le Zimbabwe et l'Iran.