ArcelorMittal: La fermeture du four luxembourgeois de Schifflange prolongée indéfiniment

avec AFP

— 

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a annoncé mardi la prolongation pour une "durée indéterminée" de la fermeture de son aciérie luxembourgeoise de Schifflange, faisant craindre aux syndicats locaux un arrêt définitif du site
Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a annoncé mardi la prolongation pour une "durée indéterminée" de la fermeture de son aciérie luxembourgeoise de Schifflange, faisant craindre aux syndicats locaux un arrêt définitif du site — Boris Horvat afp.com

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a annoncé mardi la prolongation pour une «durée indéterminée» de la fermeture de son aciérie luxembourgeoise de Schifflange, faisant craindre aux syndicats locaux un arrêt définitif du site, alors que l'aciérie est à l'arrêt depuis octobre 2011.

«Le discours de la direction a changé, car avant on nous disait que la fermeture de Schifflange était temporaire et que la question de sa réouverture ferait l'objet d'un examen chaque trimestre», a déclaré à l'AFP le représentant du syndicat luxembourgeois OGBL, Jean-Claude Bernardini, à l'issue d'un comité d'entreprise.

Absence de «tout signe d'une reprise rapide»

Dans une déclaration écrite reçue à Paris, la direction d'ArcelorMittal a indiqué que le groupe avait «proposé de prolonger l'arrêt de son four à arc électrique et de sa coulée continue de Schifflange pour une durée indéterminée», invoquant «une faiblesse persistante dans le marché de la construction en Europe de l'Ouest» et l'absence de «tout signe d'une reprise rapide».

Le syndicaliste a également déploré l'absence d'assurances de la direction sur le maintien de l'aciérie en l'état, afin de pouvoir la faire redémarrer un jour.

Cellule de reclassement

Selon ArcelorMittal, «282 personnes seraient concernées» par cette fermeture prolongée sur les 626 personnes employées sur les sites voisins de Schifflange et de Rodange.

«Il est prévu de réaffecter tous les employés concernés dans d'autres sites du groupe au Luxembourg ou de les garder par le biais de la cellule de reclassement interne», indique la direction.

Le sidérurgiste, leader mondial, a également indiqué que la marche de laminoirs sur le site de Rodange, un autre site luxembourgeois, restera restreinte.

Selon le groupe, les sites de Schifflange et Rodange ont subi des «pertes financières de plus de 100 millions d'euros sur les trois dernières années d'activité», alors que les niveaux de demande d'acier dans le secteur de la construction «sont aujourd'hui d'environ 20% inférieurs aux niveaux de 2007».