Vers un tassement de la demande chinoise de minerai de fer

Reuters

— 

Les producteurs australiens de minerai de fer, premiers bénéficiaires du boom économique de la Chine ces dernières années, ont laissé entendre mardi que la croissance de la demande chinoise était susceptible de ralentir en raison des mesures prises par Pékin pour éviter une surchauffe.

Atterrissage en douceur de l'économie chinoise

BHP Billiton, premier minier mondial, a ainsi souligné qu'il voyait des signes de «tassement» de la demande de minerai de fer de la part de la Chine, sans pour autant remettre en cause ses projets visant à augmenter sa production.

Rio Tinto, l'un des principaux concurrents de BHP, a déclaré qu'il entendait augmenter la capacité de ses mines situées dans l'Ouest de l'Australie, anticipant un atterrissage en douceur de l'économie chinoise.

«L'économie chinoise évolue, change. Le taux de croissance de l'acier va se tasser, il s'est tassé», a déclaré Ian Ashby, président de la division minerai de fer au sein de BHP.

La croissance de la demande chinoise de minerai de fer devrait revenir sous 10%, a poursuivi Ian Ashby, notant que la production d'acier du pays allait quand même augmenter de quelque 60% d'ici 2025.

Début mars, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, a ramené l'objectif de croissance globale du PIB de la République populaire de 8% à 7,5% pour 2012, afin de laisser à l'économie davantage de marge de manoeuvre pour ralentir si nécessaire.