Le déficit commercial français s'est creusé en janvier

© 2012 AFP

— 

Le déficit commercial de la France a augmenté de près de 300 millions d'euros en janvier par rapport au mois précédent, atteignant 5,324 milliards d'euros, ont annoncé jeudi les Douanes qui ont également revu à la hausse le déficit record enregistré pour toute l'année 2011.
Le déficit commercial de la France a augmenté de près de 300 millions d'euros en janvier par rapport au mois précédent, atteignant 5,324 milliards d'euros, ont annoncé jeudi les Douanes qui ont également revu à la hausse le déficit record enregistré pour toute l'année 2011. — Frank Perry afp.com

Le déficit commercial de la France a augmenté de près de 300 millions d'euros en janvier par rapport au mois précédent, atteignant 5,324 milliards d'euros, ont annoncé jeudi les Douanes qui ont également revu à la hausse le déficit record enregistré pour toute l'année 2011.

"Les échanges progressent encore en tout début d'année 2012" mais "la reprise est un peu moins marquée à l'exportation qu'à l'importation", ont expliqué les Douanes, dans un communiqué.

Les exportations de janvier se sont élevées à 36,833 milliards d'euros et les importations à 42,157 milliards, en données corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrables.

"Après leur envolée de fin d'année, les exportations de matériel de transport se contractent, tout en restant à un très haut niveau" (7,532 milliards d'euros), ont commenté les Douanes. Le solde des échanges dans ce domaine est positif de 1,411 milliard.

Les ventes de la plupart des autres produits de l'industrie manufacturière sont en revanche en progression, notamment celles d'équipements mécaniques, de produits pétroliers raffinés, de produits chimiques, de produits des industries agroalimentaires et de produits informatiques et électroniques.

Les exportations de céréales se stabilisent après une très forte diminution en décembre tandis que les ventes de matériel militaire continuent de se replier.

Faible progression des exportations vers les pays de l'UE

Par région, les exportations progressent faiblement vers les pays de l'Union européenne (UE) mais rebondissent en revanche vers la plupart des autres destinations. Les Douanes ont notamment constaté d'importantes ventes d'essence vers l'Afrique, l'Amérique et le Proche et Moyen-Orient, des livraisons aéronautiques élevées vers l'Asie et l'Europe hors UE, des envois de médicaments en Afrique et des ventes d'équipements mécaniques "toujours très fermes" vers l'Amérique.

Du côté des importations, les achats d'hydrocarbures naturels "se tassent très légèrement" tandis que les importations industrielles "rebondissent nettement, mettant fin à l'effritement enregistré depuis quatre mois", ont expliqué les Douanes.

"Les hausses les plus significatives concernent l'aéronautique, les équipements mécaniques, le matériel électrique, électronique et informatique, les produits pétroliers raffinés et les métaux", a précisé le communiqué.

En revanche, les achats d'automobiles et de produits pharmaceutiques enregistrent "d'importants reculs".

Par régions d'origine, les achats rebondissent auprès de l'UE (Allemagne, pour la fabrication coordonnée d'Airbus) et de l'Amérique (produits énergétiques) et restent en hausse auprès de l'Asie mais se contractent depuis l'Europe hors UE et l'Afrique.

Les Douanes ont par ailleurs effectué une première révision du montant du déficit commercial record enregistré par la France en 2011, à 70,104 milliards contre 69,592 milliards en première estimation.

Ce déficit est en très forte hausse par rapport à celui de l'année précédente qui était de 51,839 milliards d'euros, ont indiqué jeudi les Douanes. Le précédent record, de 56,2 milliards d'euros, remonte à 2008.

>>La France pourra-t-elle ramener son déficit commercial à zéro?